Le Mystère de la Maison Carrée



                                                                                                                                                     Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur,

                                                                                                                                                                Que ce granit du moins montre à jamais sa borne....

                                                                                                                                                                « Le tombeau d'Edgar Poe »

                                                                                                                                                                Stéphane Mallarmé





      En choisissant la forme archétypale d'une maison, au toit à deux pentes, j'ai voulu symboliser à travers l'architecture la présence de la culture. Identité d'une civilisation, d'une époque, ici présente dans sa forme la plus simple, l'architecture me permet d'élaborer un «outil visuel», notion empruntée à Daniel Buren. Il devient un leitmotiv que j'exprime dans différents matériaux, médiums, selon le thème des réalisations .


     Le premier travail, sous forme de maquette à base carrée, m'a inspiré le titre «Le Mystère de la Maison Carrée». Cela fait référence au temple romain La Maison Carrée, de Nîmes, et à la cella, partie du temple où se célébrait les mystères du culte. C'est cette notion de mystère qui m'a amené à représenter cette maison sans ouverture.


     Cette forme fermée fait, en autre, référence à la boîte dessinée par Saint-Exupéry, pour permettre au Petit Prince de voir le mouton de son imagination. Cette maison, dans sa forme symbolique, invite à travers son mystère, le regardeur à habiter cet espace clos de son monde imaginaire.


  CHRONOLOGIE :  Maquettes,   Reliquaires,   Trophées.   Maisons Sauvages.  Chamanes.  Jungle Psychotropicale.